neoleadership    guinee 
Neoleadership

RadioNLS
WINAMP    REALPLAYER    MEDIAPLAYER

Radio NLS à la carte

Charte de Nlsguinee
Equipe de Nlsguinee
Universités
Nos partenaires
Africatime
Africatv.info
Guinea-forum
Guineeconakry.info
Justin Morel Junior
Les Ondes de Guinée
Tamsirnews
Presse guinéenne
Le Lynx
Aminata.com
Guineenews.org
Kibarou.com
Kababachir.com
Nouvelle Tribune
Autres sites Guinéens
Liens Web
Etudiantguinee
La Villa Elijah
Partage Québec Guinée
Tchape Environnement
Presse
AAP/APA
IRIN
Jeune Afrique
Africa Mining Intelligence
Usinfo.Stat.Gov (USA)
RFI (F)
Aéroports
Aéroport Int. de Genève
Aéroports de Paris
Aéroport de Bruxelles
Autres aéroports
Articles
    Sierra Léone : Établir les défenses contre les futures épidémies de virus Ebola

    Sotelgui S.A

     dimanche 15 novembre 2015   

    Communiqué de presse

    Établir les défenses contre les futures épidémies de virus Ebola

    La nouvelle "Déclaration de Freetown" plaide en faveur d’une priorité accrue accordée aux réseaux de laboratoires aux différents niveaux fonctionnels, afin de combler les lacunes dans l’agenda de la sécurité sanitaire mondiale.

    FREETOWN, Sierra Leone, 13 novembre 2015/ -- La récente épidémie de virus Ebola en Afrique Occidentale a mis en lumière l’importance d’une détection et d’une réaction précoces à la maladie, afin de contrecarrer la propagation des nouvelles menaces pour la santé mondiale.

    Une détection précoce nécessite la disponibilité d'une capacité de test rapide de la maladie dans tous les pays et même dans les communautés rurales où les gens habitent. Désormais, les experts de la santé en Afrique prennent des dispositions pour renforcer les réseaux de laboratoires afin d’améliorer la détection précoce de ces épidémies sur le continent.

    Durant une ‘Consultation Régionale Mondiale sur la Sécurité sanitaire pour le Renforcement des Laboratoires’ convoquée par l'African Society for Laboratory Medicine (ASLM - Société africaine de médecine de laboratoire et le Bureau Régional pour l'Afrique de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS AFRO) à Freetown, au Sierra Leone, les 15-16 octobre 2015, des fonctionnaires de haut niveau, des Ministères de la Santé de plus de 20 pays d'Afrique, ainsi que l’ASLM et l’OMS AFRO, ont publié une "Déclaration de Freetown" appelant à la création d'un nouveau cadre pour des réseaux de laboratoires à différents niveaux et la mise en œuvre d’une revue d’activité « score card » pour évaluer le degré de préparation de ces réseaux.

    Cette Déclaration exige que ces réseaux de laboratoires soient intégrés dans les organismes de santé publique et les systèmes de surveillance pour assurer une détection précoce des maladies en Afrique. Ce nouveau cadre et cette approche intégrée des réseaux de laboratoires et des systèmes de surveillance sont cruciaux pour répondre aux besoins du Global Health Security Agenda (GHSA).

    Le GHSA est un effort collaboratif des gouvernements, des organisations internationales et de la société civile en vue de promouvoir la sécurité sanitaire mondiale en tant que priorité internationale.

    « Les services de diagnostic sont une pierre angulaire des systèmes de santé, et s’ils sont bien intégrés dans les systèmes de surveillance, ils sont cruciaux pour une détection et une réaction efficaces face aux menaces qui pèsent sur la santé publique. Il y a eu d’énormes progrès accomplis en Afrique pour renforcer la capacité des laboratoires à répondre aux besoins des programmes consacrés au VIH, à la malaria et à la tuberculose. Il est désormais impératif pour l’Afrique de franchir les prochaines étapes et d’améliorer sa résistance aux menaces émergentes, en particulier pour prévenir une résurgence d’Ebola », déclare le Dr. Abu Bakarr Fofanah, Ministre de la Santé et de l’Assainissement du Sierra Leone.

    « Comme Ebola, des maladies émergentes et de nouvelles menaces continuent d’être identifiées sur les lignes de front de nos communautés. La Déclaration de Freetown invite les gouvernements nationaux, les bailleurs de fonds et les partenaires locaux à combler les lacunes existantes dans la sécurité sanitaire globale en Afrique. »

    L’Ambassadeur Bonnie Jenkins, Coordinateur des Etats-Unis pour les Programmes de Réduction des Menaces, déclare : « Le GHSA a pour objectif d’accélérer les progrès accomplis par la communauté mondiale en matière de renforcement de ses capacités à prévenir, à détecter et à réagir rapidement aux menaces de maladies infectieuses, pour soutenir les cadres mondiaux qui définissent la norme de protection durable contre ces menaces à la santé et au bien-être partout dans le monde. L’étroite collaboration de l’ASLM avec l'OMS AFRO pour renforcer les systèmes de laboratoires, comme l’exprime la Déclaration de Freetown, donnera une vigoureuse impulsion à la mise en œuvre du GHSA en Afrique. »

    « Compte tenu du rôle croissant des réseaux de laboratoires dans la sécurité sanitaire mondiale et en considération du Règlement sanitaire international (IHR 2005) qui est en train d’être mis en œuvre dans le contexte de la Surveillance Intégrée de la Maladie et la Riposte (Integrated Disease Surveillance et Response, IDSR) dans la Région Africaine, la Déclaration de Freetown constitue une opportunité cruciale pour consolider davantage et élargir les réseaux de laboratoires de santé publique », affirme le Dr. Matshidiso Rebecca Moeti, Directeur Régional de l’Organisation Mondiale de la Santé pour l’Afrique.

    « La Déclaration lance un appel à l’action dans toute l’Afrique pour établir des réseaux de laboratoires résistants à différents niveaux, mesurer les progrès avec une ‘score card’ standardisée, et intégrer les réseaux dans les organismes de santé publique. Il nous faut répondre ensemble à cet appel. »

    Le Dr. Trevor Peter, Président du Conseil d’Administration de l’ASLM, déclare : « L’ASLM s’efforce de remédier aux faiblesses institutionnelles et de diagnostic par le biais d'une stratégie qui soutient la capacité locale et noue de solides partenariats dans tout le continent en vue d’atteindre les objectifs du GHSA. Les pays ont besoin de solides réseaux de laboratoires fonctionnels à différents niveaux pour assurer une détection précoce et une réaction efficace aux maladies. Ces réseaux doivent être évalués régulièrement à l’aide d'une "score card", et intégrés plus efficacement dans les organismes de surveillance des maladies et de santé publique. Aucun gouvernement et aucune organisation ne peuvent le faire tout seuls : nous devons donc trouver des moyens pour construire de manière collaborative des communautés autour de la santé, aussi bien maintenant que sur le long terme. La Déclaration de Freetown réaffirme notre engagement en faveur du renforcement des défenses locales contre les futures épidémies de virus Ebola. »

    Distribué par APO (African Press Organization)
    African Society for Laboratory Medicine (ASLM)

    Contact presse :
    African Society for Laboratory Medicine (ASLM)
    Corey White, MPA
    Senior Communications Officer
    cwhite@aslm.org

    Transmis par African Press Organization (APO)
    Pour www.nlsguinee.com

    Les commentaires ci-dessous n'engagent que leurs auteurs, www.nlsguinee.com n'est pas responsable de leurs contenus.



© Copyright www.nlsguinee.com / (Tous droits réservés)


retour
Evolutions dans l'histoire



Chefs des partis politiques


Visitez nos partenaires


Images de la Guinée profonde
Ces images sont bien des réalités de ce magnifique pays! La Guinée est pourtant l'un des pays les plus riches au monde du point de vue ressources naturelles.
Cette faillite économique est le résultat du pillage systématique des biens publics, le clientellisme, la corruption, le détourment des fonds publics et une mise à l'écart de la majorité des cadres compétants et intègres du pays.
Réagissez et dites au monde entier ce que vous pensez de cette situation.
Contactez-nous | Charte de NLS | © 2005 Nlsguinee.com | Webmaster: Elhadji B. LY à Zurich | | Voir livre d'or | signer livre d'or