neoleadership    guinee 
Neoleadership

RadioNLS
WINAMP    REALPLAYER    MEDIAPLAYER

Radio NLS à la carte

Charte de Nlsguinee
Equipe de Nlsguinee
Universités
Nos partenaires
Africatime
Africatv.info
Guinea-forum
Guineeconakry.info
Justin Morel Junior
Les Ondes de Guinée
Tamsirnews
Presse guinéenne
Le Lynx
Aminata.com
Guineenews.org
Kibarou.com
Kababachir.com
Nouvelle Tribune
Autres sites Guinéens
Liens Web
Etudiantguinee
La Villa Elijah
Partage Québec Guinée
Tchape Environnement
Presse
AAP/APA
IRIN
Jeune Afrique
Africa Mining Intelligence
Usinfo.Stat.Gov (USA)
RFI (F)
Aéroports
Aéroport Int. de Genève
Aéroports de Paris
Aéroport de Bruxelles
Autres aéroports
Articles
    Info presse : Communiqué du Front National pour la Défense des Droits des Citoyens

    Sotelgui S.A

     jeudi 17 novembre 2016   

    Rappelons-nous, les accords entre le gouvernement d’Alpha Condé et l’opposition qui avaient précédés les élections législatives de 2013 et les présidentielles de 2015, n’ont jamais été respectés par le gouvernement Condé et ne représentaient que des manœuvres tactiques en vue de faciliter son maintien au pouvoir.

    A nouveau, l’accord du 12 Octobre 2016 et les concessions accordées par la coalition menée par l’UFDG, privent les citoyens de leur droit démocratique pour l’élection de leurs représentants dans les quartiers et districts.

    En effet, cet accord remet en question les droits fondamentaux Constitutionnels des citoyens, en introduisant le principe de nomination des Conseils de quartiers et de districts. Même si il est stipulé que ces nominations se feront au prorata des résultats des élections communales.

    Au cas où ces élections n’ont pas lieu et à échéance du mandat des conseillers, le pouvoir pourrait nommer d’autres à leur place. Ce scénario pourrait même être planifié et exécuté par le pouvoir en place que nous connaissons.

    La Constitution guinéenne, stipule dans son article 136 alinéa 2, que : « Les Collectivités Locales s'administrent librement par des Conseils élus, sous le contrôle d'un délégué de l'Etat qui a la charge des intérêts nationaux et du respect des lois ».

    De plus, le code électoral, dans son article 109 alinéa 2 stipule que : « Aucun candidat ou liste de candidat, ne doit faire campagne sous le couvert d’un parti politique ou de toute autre organisation gouvernementale ou non gouvernementale (ONG) ».

    Nous, les fédérations et Représentants des partis politiques BAG, BL et PEDN ainsi que les Citoyens Guinéens résidant en France sous la bannière du FNDDC, déclarons :

    - que les Conseillers de quartiers et de districts ont la même légitimité populaire que le Président, les Députés et les Conseillers Communaux ;

    - que les élections des Conseils de quartiers et de districts doivent être maintenus dans le cadre strictement prévu par les dispositifs constitutionnels et électoraux.

    En acceptant cet accord, la coalition menée par l’UFDG se rend complice des violations constitutionnelles et fait à nouveau preuve de faiblesses et d’inconsistance après avoir dénoncé dans le passé les délégations spéciales et les multiples violations de la Constitution par le Président de la République (introduction le 04 Juillet 2016 d’une demande de procédure de mise en accusation contre le Président de la République auprès de l’Assemblée Nationale pour « haute trahison »).

    Nous pensons que le refus d’organiser des élections communautaires est dicté par des considérations politiques et non budgétaires.

    Des solutions peuvent être envisagées pour réduire les coûts liés à l’organisation d’élections, notamment le couplage des élections communales et communautaires tel que prévu par les accords précédents. L’optimisation des coûts est toujours possible et peut être discutée, mais certainement pas au détriment du droit inaliénable des citoyens d’élire leurs représentants.

    La Constitution exige que tout représentant du peuple soit élu, à ce titre nous serons intransigeants sur l'application stricte de la loi.

    Si nous cédons sur ce point, ce sera alors le dernier bastion qui tombera et nos luttes, nos victimes auront été des sacrifices en vain.

    Nous demandons donc avec force aux députés de ne pas entériner cette violation de la loi qui est une confiscation des libertés des Citoyens Guinéens.

    Soyez nombreux à signer la pétition sur « change.org » sur le lien suivant : Pétition FNDDC.

    Par le Front National pour la Défense des Droits des Citoyens

    Transmis par Thierno BAH
    Pour www.nlsguinee.com

    Les commentaires ci-dessous n'engagent que leurs auteurs, www.nlsguinee.com n'est pas responsable de leurs contenus.



© Copyright www.nlsguinee.com / (Tous droits réservés)


retour
Evolutions dans l'histoire



Chefs des partis politiques


Visitez nos partenaires


Images de la Guinée profonde
Ces images sont bien des réalités de ce magnifique pays! La Guinée est pourtant l'un des pays les plus riches au monde du point de vue ressources naturelles.
Cette faillite économique est le résultat du pillage systématique des biens publics, le clientellisme, la corruption, le détourment des fonds publics et une mise à l'écart de la majorité des cadres compétants et intègres du pays.
Réagissez et dites au monde entier ce que vous pensez de cette situation.
Contactez-nous | Charte de NLS | © 2005 Nlsguinee.com | Webmaster: Elhadji B. LY à Zurich | | Voir livre d'or | signer livre d'or