neoleadership    guinee 
Neoleadership

RadioNLS
WINAMP    REALPLAYER    MEDIAPLAYER

Radio NLS à la carte

Charte de Nlsguinee
Equipe de Nlsguinee
Universités
Nos partenaires
Africatime
Africatv.info
Guinea-forum
Guineeconakry.info
Justin Morel Junior
Les Ondes de Guinée
Tamsirnews
Presse guinéenne
Le Lynx
Aminata.com
Guineenews.org
Kibarou.com
Kababachir.com
Nouvelle Tribune
Autres sites Guinéens
Liens Web
Etudiantguinee
La Villa Elijah
Partage Québec Guinée
Tchape Environnement
Presse
AAP/APA
IRIN
Jeune Afrique
Africa Mining Intelligence
Usinfo.Stat.Gov (USA)
RFI (F)
Aéroports
Aéroport Int. de Genève
Aéroports de Paris
Aéroport de Bruxelles
Autres aéroports
Articles
    Ma Proposition de Solution au problème de Décollage-Développement économique de la République de Guinée

    Sotelgui S.A

     vendredi 18 novembre 2016   

    D'abord à Court Terme

    Le Gouvernement guinéen doit demander aux grands groupes économiques internationaux de mettre à sa disposition des techniciens hautement qualifiés dans les domaines nécessitant une action urgente.

    Ces techniciens travailleront au sein des Ministères sous le contrôle de l'ensemble de l'organisation de chaque groupe qui leur apporteront tout soutien nécessaire dans les tâches qui leur seront confiées.

    Leur mission serait de définir les urgences et d'analyser les besoins de financement immédiats, en établissant des plans de financement faisant appel à différents types de crédits existant sur le plan mondial, notamment les crédits d'État à très bas taux d'intérêts fournis par un certain nombre de pays tels que: les États-Unis (U.S Aid-TDP), le Canada (CIDA), le Japon, les pays Européens et l'UE (Crédits du Trésor, crédits d'Organismes internationaux tels que la Banque Mondiale, la SFI; et enfin des crédits privés, et notamment crédits offerts par différentes banques de développement au Moyen-Orient.

    Pour l'obtention de ces crédits, les services spécialisés de ces grands groupes internationaux avec éventuellement l'appui de puissants groupes bancaires, qui pourront être recommandés par ces firmes multinationales en fonction de leur expérience et de leur compétence, ou choisis par le gouvernement guinéen, établiront des dossiers dont la crédibilité facilitera grandement l'obtention de ces crédits.

    Cette méthode a notamment été appliquée avec succès pour de nombreuses interventions de ces Multinationales. C'est le cas au Maroc à partir du Canada, en Tunisie à partir des États-Unis (Aide au développement sous forme de Donations), en Algérie à partir de la France et des États-Unis, aux Sénégal, Mali, Soudan,, Éthiopie etc...

    Du fait de l'implantation solide de ces multinationales dans tous les grands pays industrialisés, notamment et bien entendu aux États-Unis, en Italie, en Grande Bretagne, au Japon, au Canada, au Moyen-Orient, en Chine (Hong Kong), en Arabie Saoudite et dans les Émirats arabes, facilitera grandement l'attribution de ces crédits. Leurs services financiers ont une forte expérience dans le montage de ces opérations.

    Ces premières interventions viseraient à l'obtention de résultats immédiats créant des rapports de confiance entre le Gouvernement et la communauté financière internationale.

    Cette confiance ne pourrait être obtenue que si les premières interventions sont effectuées avec le maximum de rigueur permettant des réalisations concrètes, réalisées dans le cadre des budgets et du programme de réalisations prévues et justifiant le financement.

    Enfin, à Long Terme

    Simultanément, doivent être dégagés les grands axes d'un Plan de Développement à Long Terme. Ce plan à long terme doit considérer les besoins immédiats à satisfaire (Infrastructures routières, ferroviaires et aéronautiques, Agriculture surtout vivrière, Santé, Logements Sociaux et Éducation, en l'occurrence.).

    Les priorités à long terme (Mines et autres Produits d'Exportation) engendrent des devises permettant le remboursement des emprunts, les conditions de réalisations des projets de manière à obtenir la confiance des financiers.

    Les objectifs du Plan de Développement doivent être dégagés à long terme, et notamment en matière d'indépendance alimentaire, énergie et infrastructures, permettant le développement ultérieur du pays.

    Ce Plan doit établir les priorités des projets, l'accent étant mis sur ceux qui assurent le maximum de rentabilité ou d'économie en devises.

    Voilà succinctement la proposition pragmatique que je suggère comme solution pour le Décollage et le Développement économique de la République de Guinée. Tout en conseillant de ne pas confondre vitesse et précipitation en matière économique.

    Rigueur et Pragmatisme sont les deux mamelles d'un développement économique harmonieux et durable.

    Par MORY SANDA DIAKITE
    Consultant, Economiste du Développement et Juriste d'Affaires
    Pour www.nlsguinee.com

    Les commentaires ci-dessous n'engagent que leurs auteurs, www.nlsguinee.com n'est pas responsable de leurs contenus.



© Copyright www.nlsguinee.com / (Tous droits réservés)


retour
Evolutions dans l'histoire



Chefs des partis politiques


Visitez nos partenaires


Images de la Guinée profonde
Ces images sont bien des réalités de ce magnifique pays! La Guinée est pourtant l'un des pays les plus riches au monde du point de vue ressources naturelles.
Cette faillite économique est le résultat du pillage systématique des biens publics, le clientellisme, la corruption, le détourment des fonds publics et une mise à l'écart de la majorité des cadres compétants et intègres du pays.
Réagissez et dites au monde entier ce que vous pensez de cette situation.
Contactez-nous | Charte de NLS | © 2005 Nlsguinee.com | Webmaster: Elhadji B. LY à Zurich | | Voir livre d'or | signer livre d'or